Rédacteur De Métier

Rédacteur de métier Bonne journée, chers invités du site ! Aujourd'hui, nous nous concentrons sur l'une des professions en ligne les plus populaires et les mieux rémunérées - la rédaction. Beaucoup ont entendu dire que vous pouvez gagner beaucoup d'argent en écrivant des textes. Quelqu'un l'a même essayé, mais pour une raison quelconque, a abandonné cette affaire dès le début. Peut-être que ce travail n'est vraiment pas pour vous, mais dans la plupart des cas, les erreurs au début de votre carrière sont dues à un manque d'informations. C'est dans le but de vous éviter la plupart des défauts "débutants" que j'ai créé cette publication.

Votre tâche est seulement de l'étudier aussi attentivement que possible et de l'utiliser dans votre propre pratique.

Sommaire

  1. Historique du métier
  2. L'essence du métier de rédacteur moderne
  3. Avantages et contre du métier
  4. Qualités essentielles
  5. Comment devenir rédacteur publicitaire
  6. Où chercher du travail
  7. Que sont les échanges de textes
  8. Petit tour d'horizon des échanges de contenus
  9. Combien gagne copywriter
  10. Astuces pour les débutants

Histoire du métier

Les premiers copywriters est apparu dans les pays occidentaux (principalement aux États-Unis) dans la seconde moitié du XXe siècle. Au départ, ces spécialistes travaillaient exclusivement dans les bureaux de grandes sociétés de publicité. L'essence de leur activité était d'écrire des textes publicitaires. Ils « commandaient » tous les mots qui pouvaient influencer la conscience d'un consommateur potentiel.

Les premiers rédacteurs s'occupaient de la rédaction de textes à caractère commercial et image. Ils ont imaginé du contenu pour des brochures publicitaires et des catalogues, créé des textes pour des mailings (alors encore exclusivement dans la vraie vie), créé des slogans et des noms.

Avec l'avènement d'Internet, le métier de rédacteur a trouvé un nouvel élan pour se développer. Le nombre de sites a progressivement commencé à augmenter et ils avaient tous besoin de contenu textuel. Beaucoup de gens qui étaient loin du marketing en principe ont commencé à se lancer dans ce type d'activité, car les textes étaient demandés très différents, parfois purement informatifs.

Le point principal était une bonne connaissance du sujet et la capacité de présenter le matériel sous une forme digeste pour le public cible. Tant d'avocats, de médecins, d'enseignants sont devenus des écrivains à succès, combinant la rédaction d'articles avec leurs principales activités professionnelles ou passant complètement à l'emploi en ligne.

Il serait plus correct d'appeler un rédacteur moderne un rédacteur Web, car il écrit des textes pour le Web de n'importe quel contenu. Mais puisque ce nom a déjà pris racine, nous ne briserons pas les traditions et ne nous attarderons pas sur la terminologie standard.

L'essence des activités d'un rédacteur moderne

Rédacteur de métier

À l'heure actuelle, l'essence de la L'activité d'un rédacteur (webwriter, rédacteur) consiste à créer tout contenu textuel : articles pour ressources d'information, textes commerciaux, mailings, posts dans les réseaux sociaux, etc.

La part du lion du contenu en ligne revient aux articles d'information, mais presque chacun d'entre eux remplit une fonction de marketing ou d'image. Il ne vend peut-être rien directement, mais, idéalement, il devrait contribuer à augmenter la position du site dans le moteur de recherche. Plus la ressource est élevée dans la recherche, plus elle rapporte de profit au propriétaire - c'est un calcul si simple.

Par conséquent, tous les propriétaires de ressources sont intéressés par l'afflux de contenu de la plus haute qualité. En même temps, il doit être unique, c'est-à-dire qu'il ne doit pas répéter celui existant sur Internet.

Le nombre de sites sur le réseau se compte par millions et ne cesse de croître, de sorte qu'un bon rédacteur trouvera toujours un emploi avec un salaire décent.

Il existe plusieurs méthodes de base pour créer du contenu texte :

  • Réécriture. En fait, il s'agit d'un récit d'un texte déjà existant afin d'en gagner un caractère unique (la structure et le sens sont préservés). Souvent, le client fournit le matériel source pour la réécriture, mais parfois la source (une ou plusieurs) doit être trouvée par nous-mêmes. La modification des phrases, le remplacement des mots par des synonymes, etc.

    sont activement utilisés pour unifier le contenu. C'est le type d'écriture le moins bien payé qui ne nécessite pas de connaissances particulières. Cependant, ici aussi, des options sont possibles : seul un professionnel du domaine concerné (par exemple, un avocat ou un médecin) peut singulariser qualitativement un texte hautement spécialisé.

  • Rédaction. L'essence de l'activité dans ce cas est d'écrire un article à partir de zéro.

    Vous réfléchissez à la structure et sélectionnez le matériel source de manière totalement indépendante. Totale liberté de création, il ne faut cependant pas oublier les exigences du client précisées dans les termes de référence (TDR). Vous êtes autorisé à utiliser des sources du réseau et des publications hors réseau. Si la source principale est l'expérience et les connaissances spécifiques du rédacteur, c'est déjà le texte dit "d'auteur" ou "d'expert", qui est très valorisé. Un exemple est le message que vous lisez actuellement.

  • Rédaction SEO. Comme je l'ai dit plus haut, tout propriétaire de ressource est intéressé à rehausser sa position dans la recherche. La promotion SEO est tout un système d'événements qui nécessite une approche professionnelle. Le contenu textuel y joue un rôle important. À cet égard, il existe une forte demande de textes optimisés, c'est-à-dire rédigés selon certains critères.

    Ces paramètres (phrases clés et nombre de leurs occurrences, teneur en eau, contenu de spam, respect des contrôles pour tous les services spéciaux tels que "Glavreda" ou "Turgenev") sont indiqués dans les TK.

  • LSI. L'optimisation latente est la voltige. Le besoin est apparu lorsque le référencement traditionnel est devenu moins efficace - les moteurs de recherche sont devenus plus sages et ont commencé à se méfier des textes optimisés. Des publications volumineuses, écrites au niveau des experts, ont pris le devant de la scène.

    Ils doivent contenir des synonymes riches, de nombreuses phrases thématiques et concepts qui aident à ouvrir le sujet. En un mot, un bon article LSI doit être écrit "pour les gens", et l'essentiel est que les robots de recherche le trouvent également utile.

Un copywriter professionnel ne réfléchit pas à la façon dont il crée tel ou tel contenu : il maîtrise également toutes les méthodes et les applique de manière organique. À moins que, parfois, vous ayez besoin de travailler dur sur l'insertion naturelle des mots donnés, et que les termes et les noms verbeux soient difficiles à unifier. Cependant, 100 % d'unicité n'est pas nécessaire pour une promotion efficace : généralement 80 à 90 % suffisent (selon le sujet).

Avantages et inconvénients de la profession

Rédacteur de métier

Parmi les avantages évidents de la profession :

  • Horaire libre . C'est un énorme avantage de tout travail indépendant - la possibilité de créer vous-même votre propre emploi du temps. Vous pouvez travailler à tout moment et à toute heure de la journée, ce qui est particulièrement apprécié, par exemple, par les « chouettes » et les mères en congé parental. De plus, vous n'êtes absolument pas attaché à un lieu : il y aurait un gadget avec accès à Internet et un environnement plus ou moins confortable. Donc, si vous voyez un rédacteur allongé sur une chaise longue au bord de la piscine avec un ordinateur portable sur ses genoux et un verre à cocktail à proximité, ne soyez pas surpris !
  • Large gamme de suggestions .

    La demande de bons contenus ne cesse de croître. Seuls les écrivains qui pratiquent une politique de prix déraisonnable et sans aucune corrélation avec le niveau de contenu qu'ils proposent n'ont pas de travail. Ou pour ceux qui ne savent pas offrir leurs propres services - cela arrive aussi. Un bon rédacteur est libre de choisir les clients avec lesquels il souhaite coopérer. Parfois, un partenariat mutuellement avantageux dure des années et le client et l'entrepreneur deviennent de véritables amis.

  • Tendances à l'auto-développement . Le métier de webwriter est très intéressant : il est diversifié et multiforme. Oui, vous ne pouvez pas l'appeler un écrivain - l'écrivain est limité par la portée des savoirs traditionnels et les objectifs du texte, il est donc problématique de faire preuve d'une imagination débridée. Mais vous pouvez toujours maîtriser de nouveaux sujets intéressants, lire de la littérature, viser de nouveaux sommets, ce qui a un effet positif non seulement sur les revenus, mais également sur l'estime de soi personnelle.
  • Revenu maximum illimité .

    Ne croyez pas ceux qui disent que vous ne pouvez pas gagner grand-chose en écrivant. Un débutant dans n'importe quel domaine commence petit, et avec la croissance de ses compétences professionnelles, les revenus augmentent progressivement. Comme le dit le proverbe, "ils mangent un éléphant en petits morceaux", c'est-à-dire qu'au début, il vaut mieux ne pas compter sur beaucoup d'argent. Mais après un an d'activité, il est tout à fait possible d'atteindre le niveau de 30 à 40 000 roubles par mois. Les meilleurs rédacteurs reçoivent 10 000 ou plus par mois.

    Et ce sont des dollars, les amis !

  • Des bonus supplémentaires . Les clients chérissent et chérissent les bons auteurs, car ils comprennent que trouver le même spécialiste est problématique (c'est toujours une sorte de roulette), alors qu'un bon écrivain ne restera pas sans travail. Cela se traduit par des récompenses matérielles régulières et des présentations agréables. Un de mes clients est une agence de voyage. Et pour les articles de son blog, ils me donnent périodiquement des bons pour voyager à l'étranger aux frais de l'entreprise.

    De plus, le niveau premium, avec des hôtels cinq étoiles et des restaurants étoilés Michelin.

Parmi les inconvénients de l'activité professionnelle d'un écrivain, il convient de mentionner :

  • Instabilité . Au début, il est problématique de trouver un emploi décent dans votre domaine - la concurrence la plus élevée règne dans ce domaine. Oui, il y a toujours des commandes de 10 à 20 roubles pour mille caractères (kilo-caractères), mais pour l'écriture, ce sont des prix très bas. Pendant la période d'indisponibilité forcée, vous pouvez rédiger des articles à vendre, effectuer des tâches de test pour mettre à niveau votre compte, vaquer à vos occupations.

    En un mot, rien de tragique. Au final, vous pouvez baisser un peu la barre des prix.

  • Mode de vie sédentaire . L'inactivité physique est le fléau de l'écrivain moderne : il faut rester assis devant l'ordinateur pendant de nombreuses heures. Pour certains, cela se transforme en une véritable maladie : ils ne quittent pas du tout la maison sans un besoin urgent et communiquent avec d'autres personnes exclusivement en ligne.

    Si vous remarquez une telle tendance en vous, vous devez la supprimer de toutes les manières possibles: essayez de marcher plus, rencontrez des amis, voyagez. Une activité physique réalisable est requise : jogging, natation, travail à la campagne, etc. Et n'oubliez pas les pauses loin de l'ordinateur, de préférence au moins 10 minutes toutes les heures. Soit dit en passant, c'est bon non seulement pour le tonus général et la santé de la colonne vertébrale, mais aussi pour l'état des yeux.

  • Exigences élevées pour l'auto-organisation .

    C'est l'envers du graphisme libre : personne ne pousse un rédacteur publicitaire au travail et ne l'arrache pas aux réseaux sociaux. Mais il n'est pas payé simplement pour passer du temps sur son lieu de travail : ce que vous attrapez est ce que vous mangez. À cet égard, sans la possibilité de vous forcer à travailler, même lorsque vous êtes très fatigué ou que vous ne vous sentez pas bien, il n'y a rien à faire en copywriting. Oui, un client régulier se réunira à mi-chemin et reportera la date limite, mais il ne faut pas en abuser. En général, vous devez établir un plan plusieurs jours à l'avance, en tenant compte de la force majeure (déconnexion d'Internet, problèmes personnels éventuels, nécessité de révision) et le respecter scrupuleusement.

    C'est difficile les premiers mois, puis tu vas t'impliquer.

Qualités requises

Rédacteur de métier

Si vous comptez maîtriser le métier de rédacteur, cochez vous-même pour la présence de les qualités suivantes :

  • Capacité à exprimer ses pensées de manière cohérente . C'est peut-être la principale qualité d'un écrivain, car de nombreuses personnes ayant un langage oral développé ne savent pas du tout comment exprimer leurs pensées par écrit. Eh bien, rien de mieux que la lecture n'a encore été inventé pour enrichir votre vocabulaire ! Et pour que le matériel soit présenté de manière cohérente, vous devez d'abord définir sa structure et établir un plan.
  • Capacité à travailler avec de grandes quantités d'informations .

    Parfois, dans la recherche d'informations fiables, vous devez pelleter de nombreuses sources primaires de divers degrés d'adéquation. Un spécialiste expérimenté n'a besoin que d'un coup d'œil sur l'article pour conclure qu'il est conseillé de l'utiliser lors de la rédaction de son propre matériel. Eh bien, cela vient avec l'expérience, mais si vous lisez très lentement et que vous ne vous souvenez pas très bien de ce que vous avez lu, cela vaut la peine de travailler sur ce point.

  • Alphabétisation . Curieusement, l'alphabétisation absolue n'est pas requise dans ce cas.

    La connaissance de la langue au niveau de l'école "quatre" est généralement suffisante, mais à condition de ne pas commettre d'erreurs grossières et de présenter le matériel de manière cohérente et cohérente, sans "eau" inutile. En fin de compte, le client peut utiliser un relecteur pour corriger les erreurs d'une personne précieuse. Mais ce devrait être un spécialiste vraiment précieux, aux services duquel le client s'intéresse sincèrement.

  • Connaissance professionnelle de tout sujet . Les experts sont particulièrement appréciés par les propriétaires de ressources thématiques, c'est-à-dire les rédacteurs-spécialistes d'un certain domaine : droit, construction, vente immobilière, etc.

    C'est déjà une voie directe vers des revenus élevés. Cependant, même une personne sans éducation spéciale peut être une experte dans un domaine : une femme au foyer peut se spécialiser dans la rédaction de recettes, une mère avec de nombreux enfants - dans la création d'articles sur l'éducation des bébés, une personne qui voyage souvent à l'étranger - pour remplir un blog sur le tourisme , etc. L'essentiel est de trouver cette "expertise" en vous et de commencer à dessein à chercher un client avec des intérêts corrélés.

  • S'efforcer de s'améliorer . Vous devrez constamment travailler sur vous-même - êtes-vous prêt pour cela ? Au début, ce sera difficile, car beaucoup de termes inconnus vous tomberont dessus et l'approche du travail devra être modifiée.

    Dans ce cas, vous devez vous habituer à la pensée : si vous voulez gagner beaucoup d'argent, vous devrez constamment vous développer et explorer de nouveaux domaines. Personne ne donnera rien comme ça ! Il est nécessaire d'étudier l'expérience des meilleurs collègues, de lire une littérature spéciale, d'apprendre à traiter avec des services d'inspection qui apparaissent constamment. En un mot, vous ne pouvez rester assis qu'au sens littéral du terme - à l'ordinateur !

Comment devenir un rédacteur publicitaire

Les gens viennent à la rédaction publicitaire de différentes sphères. Parfois, même des écoliers qui n'ont pas de compétences particulières, à l'exception d'un discours écrit bien placé et d'une bonne alphabétisation, réussissent assez bien dans ce domaine. Cette activité aide à l'étude, et parfois au choix d'un futur métier (marketing, journaliste, philologue, etc.

).

Souvent, les femmes en congé de maternité deviennent des rédactrices, et toutes n'arrêtent pas de travailler après l'avoir quitté. Il y a aussi de nombreux retraités, ainsi que des personnes vivant dans de petites agglomérations, où il est presque impossible de trouver un travail décent dans la vraie vie.

Les universités spéciales, où elles enseignent à dessein le métier de rédacteur publicitaire, ne sont pas encore disponibles, c'est-à-dire que vous ne recevrez nulle part un diplôme dans la spécialité concernée. Mais un bon départ est facilité par la présence d'un enseignement dans le domaine de la philologie, de la linguistique, du journalisme, du marketing, de la publicité.

Cependant, comme je l'ai dit plus haut, un écrivain bien payé peut être un spécialiste dans n'importe quel domaine capable d'exprimer ses propres pensées de manière cohérente et cohérente.

Avant de commencer une activité active, il est conseillé de consulter des documents thématiques sur le réseau - il existe de nombreux articles, des livres à part entière et même des vidéos sur la rédaction. La participation ou non à des webinaires payants est une affaire individuelle, mais il vaut mieux la reporter jusqu'à la période où vous vous « installerez » un peu dans ce domaine d'activité. Il est facile pour un débutant de craquer pour une offre de mauvaise qualité et de payer de l'argent "juste comme ça" pour quelque chose qui est facile à trouver sur le net ou à comprendre par vous-même. Avec la croissance de l'expérience, vous deviendrez plus sélectif et pourrez choisir un programme digne pour lequel il n'est pas dommage de donner votre argent durement gagné.

Si vous avez un emploi fixe, il ne faut pas foncer tête baissée dans la rédaction et quitter son lieu de résidence : il faut d'abord l'essayer en tant que travail d'appoint. Donnez-vous au moins quelques mois pour vous adapter, développer des compétences et une clientèle, faire évoluer votre compte et atteindre un niveau de revenu décent. Et puis vous pouvez prendre une décision.

Malheureusement, de nombreux spécialistes bien écrits ne pouvaient pas se retrouver dans ce domaine d'activité - ils n'aimaient pas un horaire libre avec une recherche indépendante des commandes. Ce n'est pas grave : nous sommes tous différents, mais vous pouvez revenir au copywriting.

Malgré l'émergence de toutes sortes de générateurs de texte, avant l'avènement de l'intelligence artificielle, le travail des écrivains est assuré de rester en demande.

Où chercher du travail

Rédacteur de métier

La recherche du premier emploi est directement liée au démarrage d'une activité professionnelle. La règle fonctionne ici : vous pouvez commencer à travailler immédiatement, dès le début, sans étape préparatoire préalable. Certains rédacteurs recherchent immédiatement des clients par eux-mêmes, surveillant les postes vacants sur des ressources spécialisées et envoyant des curriculum vitae. Il y a des perspectives sur les bourses d'indépendants, mais avec une note nulle sans compte payant, ce sera difficile là-bas.

Un rédacteur expérimenté n'a pas vraiment besoin de chercher activement du travail (il a déjà une file d'attente de commandes quelques semaines à l'avance), à ​​moins qu'il ne veuille passer à une catégorie de prix plus élevée. Mais pendant que cette file est alignée, il faudra chercher des offres :

  • sur les freelances et les échanges de contenus ;
  • chez les publics spécialisés sur les réseaux sociaux ;
  • dans les studios web ;
  • se référant directement aux propriétaires de sites sur Internet via le « Feedback » ;
  • dans la vraie vie (croyez-moi, vous pouvez trouver un bon client même lorsque vous visitez un coiffeur ou service de voiture - l'essentiel est de ne pas hésiter à proposer vos propres services).

La plupart des rédacteurs maintenant vénérables ont commencé leur voyage vers les sommets de la profession en s'inscrivant sur des échanges de contenu. C'est très pratique : toutes les fonctionnalités de ces plateformes sont conçues pour les perspectives de carrière des écrivains. Tout le monde vient aux échanges avec zéro compte et repart de zéro.

Quelqu'un passe rapidement à de bons prix, quelqu'un plus lentement - tout dépend des données initiales et de l'activité de l'utilisateur. Il est possible de mettre à niveau constamment votre compte en effectuant des tâches de test pour les niveaux de compétence, en obtenant des points de notation pour la rédaction de textes, en reconstituant la tirelire d'avis positifs.

Que sont les échanges de textes

Les commandes (missions techniques) pour la rédaction de textes sont passées sur les échanges de textes. Les interprètes les étudient et, s'ils le souhaitent, prennent en charge le travail, s'engageant automatiquement à le terminer efficacement et à temps. Les clients vérifient les textes soumis pour vérification, les acceptent ou les envoient pour révision.

Lorsque la commande est acceptée, l'argent est crédité sur le compte de l'exécuteur testamentaire (rédacteur). Si la commande est mal exécutée ou est en retard, le client a le droit de retirer l'entrepreneur de la mission, ce qui se heurte à un karma de notation négatif et parfois à des commentaires négatifs. Il est possible d'écrire des articles à vendre, ce qui est bien pour ceux qui ont la possibilité de travailler de temps en temps.

Tous les participants au système signent automatiquement un accord d'offre, qui garantit la pureté juridique des transactions. Dans ce cas, la bourse agit en tant que garant du respect des obligations par deux parties intéressées : le client recevra certainement un texte de haute qualité rédigé conformément aux TDR à temps, et le rédacteur recevra de l'argent honnêtement gagné.

Vous pouvez retirer de l'argent de votre compte conformément à la politique d'une plateforme spécifique : vers YuMoney, WebMoney, Qiwi, carte bancaire, etc. Pour les services intermédiaires, la bourse prélève une certaine commission, un certain pourcentage est également débité lors du retrait des fonds.

L'avantage de démarrer une carrière sur les échanges de contenu est que même un débutant vert peut trouver un emploi adapté à son niveau et ne pas rester sans travail. Au fil du temps, vous pouvez grandir professionnellement et quitter "l'alma mater" pour nager librement. Dans le même temps, n'oubliez pas que ce n'est qu'en bourse que l'artiste interprète est entièrement protégé: il recevra certainement de l'argent pour un travail de haute qualité effectué.

En pur freelance, il y a toujours des risques de tomber sur des clients peu scrupuleux.

Bref aperçu des échanges de contenu

Rédacteur de métier

Plusieurs dizaines d'échanges de contenu textuel fonctionnent avec succès dans Runet. Vous pouvez démarrer des activités sur n'importe lequel d'entre eux, mais je recommande les plates-formes suivantes comme les plus fiables :

. Un échange en développement actif offrant une grande variété de tâches : de la réécriture, de la rédaction et de la traduction à la désignation et à l'exécution de micro-tâches. Échange à accès limité (lors de l'inscription, une tâche de test est requise).

Le coût moyen d'un kilo-décimal est d'environ 70 roubles, et un débutant commence avec 22 roubles et un pro - environ 190 roubles par kilo. Les perspectives sont excellentes, mais la commission facturée uniquement à l'interprète est un record - 20%.

Combien gagne un rédacteur ?

Les échanges utilisent une évaluation du contenu pour le nombre de caractères : généralement 1000 caractères (1 kilo-caractère) sans espaces (ou avec eux). Vous devez commencer avec un salaire minimum, en travaillant à 15-20 roubles par kilosymbole. Au fur et à mesure que la cote augmente, l'accès à des emplois mieux rémunérés s'ouvre.

Je vous recommande de terminer immédiatement le travail de qualification : cela donnera un avantage sur au moins les mêmes nouveaux arrivants, mais sans les "stars". Après quelques mois de travail, il est réaliste d'atteindre un prix de 50 à 60 roubles, après six mois ou un an - de 100 et plus. Mais c'est à condition de travailler très dur !

La beauté du métier de rédacteur est qu'il n'y a pas de restrictions sur le montant des gains. Les écrivains de niveau intermédiaire gagnent environ 30 000 à 40 000 par mois, travaillant entre 100 et 200 roubles par kilo. Les revenus des meilleurs auteurs sont mesurés en milliers de dollars.

De plus, ils facturent souvent l'intégralité du texte, quel que soit le volume. On pense que le texte doit remplir la tâche assignée, et de quelle manière cela n'a pas d'importance. Je pense que pour les textes commerciaux et images (pour les landing pages, pour les mailings, sur la page principale), cette approche est justifiée, mais pour les contenus informatifs, le paiement au kilo de caractères est plus adapté. Cependant, tout texte coûte exactement autant qu'ils acceptent de le payer.

Astuces pour débutants

Rédacteur de métier

Et à la fin de la publication, je vous propose quelques astuces pratiques pour les écrivains novices :

  • Approche raisonnable .

    Je recommande de commencer par les bourses : il n'est pas judicieux de commencer le flottant sans expérience. Vous devez choisir un ou deux des projets les plus attrayants et concentrer tous vos efforts sur le pompage des comptes correspondants. C'est plus rentable que de sauter dans une dizaine d'échanges à la recherche des emplois les plus attractifs.

  • Portefeuille . Un client potentiel devrait voir exactement comment vous pouvez écrire, je vous recommande donc de remplir votre portfolio tout de suite (vous pouvez écrire quelques articles spécialement pour lui).

    Il doit être placé sur l'échange où vous travaillez, ou fournir un lien vers celui-ci (dans les réseaux sociaux, Google Docs, sur votre propre site Web, etc.). Le portefeuille doit être maintenu en parfait état, en remplaçant périodiquement les œuvres obsolètes par de nouvelles.

  • Attentes adéquates . Ne pensez pas que vous recevrez immédiatement des bénéfices inimaginables.

    C'est une légende, particulièrement promue lors des séminaires rémunérés: valorisez-vous, n'acceptez pas de travailler moins de 400 à 500 roubles par kilo-signe. Oui, il existe de telles propositions, mais elles sont reçues par des écrivains très expérimentés et les exigences relatives au contenu sont appropriées. Parfois, vous pouvez vous asseoir sur un petit texte commercial pendant trois jours, après avoir reçu jusqu'à mille roubles par kilo-chiffre. Cependant, avec une productivité moyenne de 15 kilogrammes par jour (ce n'est pas trop), le même argent peut être gagné en quelques jours au prix de 100 / kn. Décidez donc de ce qui est le plus rentable et le plus pratique pour vous.

  • Attitude responsable . Si vous aspirez à devenir un véritable rédacteur publicitaire, les bases doivent être posées dès le début. Si vous avez déjà commencé à travailler, veuillez le faire parfaitement. Même si le travail est peu rémunéré, vous gagnerez une expérience inestimable et un atout pour votre réputation. Tout travail bien fait est une perspective : en fait, il n'y a pas tellement de bons rédacteurs, et les clients se recommandent des auteurs talentueux et engagés.

  • Prépaiement . Lorsqu'on travaille en bourse, le risque de travailler « pour rien » est minimisé, mais en flottant il est bien réel. Par conséquent, au début de travailler avec un nouveau client, assurez-vous de prendre au moins 50 % de prépaiement.

La rédaction est un champ illimité d'activités et d'argent, que vous pouvez gagner sans vous lever de votre canapé préféré. En écrivant des textes, vous pouvez gagner de l'argent supplémentaire ou faire de ce type d'activité la principale source de revenus - à vous de choisir.

J'ai juste essayé de vous parler de ce métier intéressant et de me prémunir contre les erreurs qui guettent les débutants en début de carrière d'écrivain.

.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *